FR| DE

Gebidem: une gestion des sédiments efficiente grâce à la technologie multifaisceaux

Situé au pied du glacier d’Aletsch, la retenue de Gebidem est soumise à de forts apports sédimentaires qui réduisent le volume de stockage d’eau.

Des opérations de vidanges permettant l’évacuation des sédiments accumulés durant la saison estivale précédente étaient annuellement réalisées au printemps. Malgré une très grande efficacité, ces opérations sont toutefois onéreuses et comportent de nombreux risques tant sur le plan environnemental (laves torrentielles, crues, dilution des Matières en Suspension) qu’opérationnel (industries et exploitants situés en aval).

L’introduction, dès 2013, du système multifaisceaux pour les relevés bathymétriques a motivé le développement d’une approche basée sur les risques, plutôt que sur une vidange systématique et annuelle. La décision au cas par cas est fondée sur l’évaluation des divers risques. Concernant le comportement des sédiments au niveau des vannes de fonds, un modèle d’écoulement a permis de définir un niveau maximal d’alluvionnement admissible selon la hauteur du plan d’eau.

La comparaison du niveau des sédiments mesuré par bathymétrie avec ce maximum admissible permet une prise de décision quant à la possibilité de reporter la vidange.

Cette approche a été implémentée pour la première fois à Gebidem en 2015. Résultat : le bas niveau d’alluvionnement mesuré à l’automne 2014 a permis un report de la vidange 2015. La même évaluation reconduite un an plus tard sur la base des résultats bathymétriques de l’automne 2015, a par contre montré la nécessité d’une vidange au printemps 2016. qui a donc été réalisée avec de bons résultats.

Le bilan sur le cycle 2015-2016 est donc positif puisqu’en repoussant la vidange 2015, les coûts annuels ainsi que la fréquence des risques ont été divisés de moitié.

Visionnez notre nouvelle vidéo sur la bathymétrie multifaisceaux

 

HYDRO Exploitation SA
Rue de l’Industrie 10
CP 750 - CH-1951 Sion
powered by /boomerang